Tirages des tarots, astrologie ou voyance : votre nouveau site de voyance au féminin




bonjour Ă  toutes et Ă  tous,

Nous voici à l’une des périodes les plus appréciées de l’année, celle de l’été et des premiers grands départs en vacances avec les juillettistes. A eux les moments de détente, de farniente, de séances bronzettes, de barbecues en famille et entre amis et de balades et voyages à la découverte de notre magnifique planète ; bref à eux le moment de prendre le temps de savourer pleinement chaque instant qui leur est offert.

L’été est avant tout synonyme de soleil, élément indispensable et bienfaiteur de notre corps et de toute vie sur Terre.

Le soleil est une source de bienfaits dont il faut savoir profiter, à condition de respecter certaines règles comme de ne pas s'exposer longtemps, ni aux heures les plus chaudes de la journée. Pour accueillir au mieux ses bienfaits, il convient de s’exposer au soleil doux, en début ou en fin de journée.

La lumière solaire recharge l’organisme en vitamine D et participe au maintien d’une bonne santé osseuse, elle régule l’horloge interne, synchronise le sommeil, améliore le moral – il est bien connu que dès que le soleil apparaît, les idées noires et la tristesse disparaissent -, d’autre-part la lumière solaire diminue l’hyperactivité, elle constitue également un puissant stimulant intellectuel en facilitant l’assimilation et la compréhension et elle soigne les maladies de peau.

Comment bronzer en respectant l’environnement ?

Les crèmes solaires sont critiquées à cause des filtres chimiques qu’elles contiennent. Ces derniers auraient un impact sur la santé et sur l’environnement.

0,8 litre de crème solaire se dilue dans les eaux des océans chaque seconde. Par an, ce sont 25 000 tonnes de crème que les touristes diffusent dans l'océan dont 4000 tonnes sont absorbées par les massifs de corail. La crème solaire non éco-compatible tue le corail en 48 heures.

Pour s’en prémunir, mieux vaut choisir une crème solaire bio, avec des filtres minéraux et sans nanoparticules, choisir une crème solaire éco-compatible avec le corail et sans effet nocif sur l'écosystème marin.

Par contre, le bronzage en cabine est complètement déconseillé car il est responsable du vieillissement accéléré de la peau et prédispose aux cancers de la peau…

Dossier du mois : les méduses

Lors de vos baignades ou plongées, vous avez peut-être eu l’occasion de croiser ces magnifiques et fascinantes créatures ô combien urticantes ; il s’agit de la méduse qui peuple mers et océans.

Les méduses sont apparues sur terre il y a environ 650 millions d'années. Ce sont des organismes cellulaires assez simples qui passent leur vie dans les eaux marines principalement, à part quelques rares espèces qui vivent dans les eaux douces. Les méduses peuplent principalement la surface des mers et des océans mais peuvent vivre

parfois en profondeur dans les abysses. Elles sont transportées par les courants et se déplacent lentement en contractant leur ombrelle, donnant l’impression qu’elles font des bonds ou qu'elles volent dans les airs.

Les méduses présentes sur les côtes occidentales (Aurelia aurita, Pelagia noctilucas, Carybdea marsupialis, Chrysaora hysoscella...) sont inoffensives pour l'homme mais peuvent être urticantes à des degrés différents.

L’orientation des courants, qui rabattent ou non les bancs de méduses en direction des côtes, joue un rôle prédominant sur la présence de méduses sur telle ou telle plage. La température de l’eau joue aussi son importance.

Une eau chaude est notamment propice au développement des méduses du type Pelagia Noctiluca, très présente en Méditerranée. La pollution, le réchauffement climatique tout comme la surpêche, avec la raréfaction du thon rouge et des tortues marines qui chassent les méduses, sont également responsables de la multiplication des méduses à proximité des plages.

Un banc de méduse de plus de douze kilomètres de long a été découvert près des côtes françaises.

Avec les méduses, les accidents sont rares mais peuvent s’avérer mortels avec quelques espèces sur les 1000 recensées à ce jour.

Ainsi sont déclarées mortelles : la méduse à crinière (Cyanea capillata) présente dans le Pacifique, la mer Baltique et la mer du Nord, Keesingia gigas méduse géante découverte en 2014 sur les côtes australiennes, une autre méduse de plus de 60 cms de long redécouverte en 2013 sur les côtes australiennes, Physalie (Physalia physalis) encore appelée "La Galère portugaise" ou "Vessie de mer" présente dans les océans Atlantique, Pacifique et Indien, et la méduse-boîte (Chironex Fleckeri) particulièrement présente le long des côtes australiennes, et qui est l'espèce de méduse la plus dangereuse pour l'homme : sa piqûre peut tuer en quelques minutes.

Certaines villes installent des filets anti-méduses, mais ces dispositifs restent coûteux et ne protègent qu’une petite superficie.

D’après les sources de l’Institut Océanographique de Monaco, 50 cas de décès sont causés annuellement à travers le monde par la méduse, alors que 800 000 sont causés par le moustique, vecteur du paludisme.

Planète : Dans le cadre des énergies marines, nous abordons ce mois-ci les énergies thermiques de la mer : les ETM.

Comme nous l’avons abordé lors de la gazette précédente, les océans sont les plus grands capteurs d’énergie solaire de la planète puisqu’ ils recouvrent plus des deux tiers de la Terre.

Le principe des ETM est de produire de l’énergie en exploitant la différence de température entre les eaux de surface et les eaux profondes de l’océan. Cette eau dont la température peut atteindre 28°C dans certaines régions peut être utilisée comme la source chaude de l’évaporateur d’une machine thermique dont le condenseur serait alimenté par de l’eau froide pompée sous la thermocline (limite entre les eaux profondes, froides, et les eaux de surface, plus chaudes) à plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Au regard des technologies développées à ce jour, il est nécessaire d’avoir une différence de température d’au moins 20°C entre les eaux chaudes et les eaux froides. C’est donc exclusivement dans les zones intertropicales que cette technologie peut-être développée.

Ce concept n’est pas nouveau, il est connu des physiciens depuis la fin du 19 ème siècle. En effet, déjà en 1920 l’industriel français G. Claude propose de construire une usine ETM de production d’électricité mais il se heurte au scepticisme de ses détracteurs.

Si cette technologie est encore en cours de développement, la multiplication des projets dans plusieurs océans laisse entrevoir un bel avenir pour les centrales à énergie thermique marine.

Ce procédé propre et écologique, mais dont le développement demeure cher à ce jour, pourra alimenter les iles en électricité.

Nous terminerons la gazette de ce mois avec la journée du 30 juillet « journée internationale de l’amitié ».

La journée internationale de l’amitié a été proclamée en 2011 par l'ONU pour promouvoir l’amitié entre les peuples, les pays, les cultures et les individus et inspirer autant que faire se peut les efforts de paix entre communautés...

L'ONU insiste sur la participation des jeunes et sur celle des futurs dirigeants de pays, à des activités qui impliquent les différentes cultures et prônent la compréhension entre les pays et les communautés et le respect de la diversité.

La Journée Internationale de l'amitié soutient aussi les buts et les objectifs de la "Déclaration et du Programme d'action sur une culture de la paix" (ONU).

L'ONU encourage les gouvernements, les ONG et chaque individu à organiser toutes sortes d'événements, activités et initiatives qui contribuent aux efforts de la communauté internationale de promotion d'un dialogue entre les civilisations, la solidarité, la compréhension mutuelle et la réconciliation.

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle continuation et de magnifiques et enchanteresses vacances….

A bientĂ´t


Dernier article


©2018 EyesVoyance - est un site destinée aux arts divinatoires tels que l'Astrologie, la Cartomancie, les Médiums, la Numérologie, la Tarologie et la Voyance. L'utilisation du site est réservé ŕ une public adulte. L'ensemble de vos interlocuteurs vous garantissent une consultation téléphonique (ou tout autre support) totalement confidentielle et privée. Chaqu'un est tenu au secret professionnel le plus stricte et rigoureux.